DE LA CHAMBRE D'ASSURANCE AU CESAM



Dès le XVIème siècle, les Assureurs ont éprouvé le besoin de se grouper pour mettre en commun leurs sources de renseignements et pour partager entre eux les risques qui leur sont propres.

La « Chambre d’Assurance et de Grosse Aventure de France », inspirée par Colbert, fut instituée officiellement à Paris en 1668 par un édit royal.

 

Cette Chambre était une sorte de Club où les professionnels pratiquant l’assurance maritime recevaient les courtiers et les clients, échangeaient leurs informations, discutaient entre eux des pratiques et conditions de leur profession. En peu de temps, ils codifièrent les usages, rédigèrent une police type, instituèrent une commission paritaire d’arbitrage pour régler leurs litiges avec les assurés. Un greffier centralisait et diffusait les renseignements, dressait les polices, établissait les dispaches de règlement et tenait un répertoire de tous les navires, un registre des sentences arbitrales, un registre des déclarations d’avaries.

 

 

En 1836, les Assureurs décidèrent de se réorganiser et instituèrent la Réunion des Assureurs Maritimes de Paris. Cette association recruta un « capitaine sauveteur », désigna de nombreux agents communs en France et à l’étranger (origine de nos Commissaires d’Avaries), créa un secrétariat général, un service juridique, un service technique, un bureau de dispaches et un bureau financier et pris le nom de Comité des Assureurs Maritimes de Paris.

 

En 1942, le Comité de Paris fut transformé en Comité Central des Assureurs Maritimes de France qui devint en 1988 le Comité d’Études et de Services des Assureurs Maritimes et Transports (CESAM). Groupement d’Intérêt Économique, prestataire de services, le CESAM regroupe l’ensemble des Sociétés d’Assurances françaises et étrangères qui pratiquent la branche « Maritime et Transports ».

X

Anciens Info Flash

Rapport annuel 2015 de l'Agence Européenne pour la Sécurité Maritime
sur les accidents maritimes et autres évènements de mer


Annonce du début de Suisse Ré sur Optiflux®

Etude sur le transport routier de marchandises par EULER HERMES

51e rapport à la Commission des comptes des transports de la Nation

Mentions légales

Les informations figurant dans ces pages ne sont assorties d'aucune garantie, expresse ou implicite, autre que celles résultant de dispositions légales. Les pages internet du site comprennent également des liens vers d'autres sites internet sur lesquels le CESAM n'a aucun contrôle.